stratégie réseau, la problématique

L’avènement  

.. particulièrement rapide et instable de l'industrie aéronautique confronte ses diverses institutions à de multiples challenges, notamment face à de nouvelles habitudes des consommateurs, de leur exigences toujours plus affirmées en termes de rapport qualité-prix, ainsi que de la concurrence acharnée que se livrent les nombreux acteurs actifs dans le transport aérien.

Face à ces nombreux facteurs, il est parfois difficile de se concentrer sur les détails stratégiques, alors que les affaires courantes prennent une place significative dans la bonne marche de l’entreprise au quotidien, et que toutes sortes de contraintes viennent toujours perturber la mécanique aérienne qui devrait pourtant être si bien huilée.

Un suivi presque quotidien de l'évolutions des trends et du trafic sur son propre jardin - mais également sur celui de la concurrence - est pourtant un aspect indispensable pour produire le meilleur rendement de son outil de travail.

 

Chaque aéroport, chaque compagnie aérienne a ses propres spécificités,  son cœur de trafic, et donc, ses forces et ses faiblesses, qu’elles soient dues à sa structure, à la typologie de sa clientèle ou à la concurrence que lui livrent ses voisins..

 

Pour un Aéroport

.. il est donc crucial de connaître au mieux l’évolution de trafic des compagnies aériennes actives sur sa zone de chalandise directe et indirecte, qu’elles le soient implicitement sur son sol, ou sur celui des plates-formes voisines, et donc concurrentes.

 

Cependant, les outils statistiques traditionnellement utilisés ne satisfont que partiellement ce besoin essentiel en informations, ne générant le plus souvent que le volume sur les avions au départ ou à l’arrivée, sans pour autant fournir l’origine ou destination (O&D) finale de chaque passager transporté, ni son rendement, global ou individuel.

 

 

Alors que les compagnie aérienne

.. sont très souvent courtisées par d'innombrables aéroports, dont certain leur offre des ponts d'or, quelques unes d'entre elles ont oublié que le coeur de leur productivité ne se situe pas dans les subventions qu'elles réclament aux divers marchés qu'elles exploitent, mais véritablement dans l'attractivité d'un réseau cohérant, répondant à une vraie demande, et non pas sur la présence aléatoire auprès de marchés stimulables à très court terme mais dont la pérénité est sans garantie, et desquels elle se retire à la première opportunité, provoquant des dégâts certains à son image.

 

Au final

.. les acteurs se concentrent parfois sur des marchés plus prestigieux que productifs, et des opportunités sont ainsi manquées car des évidences ne leur sont tout simplement pas connues, en raison d'un accès limité à l'information générique ne leur permettant donc pas d'entrer de manière plus approfondie dans les détails.

 

Il n'est alors pas rare de voire que des investissements colossaux sont conscentis afin de couvrir une route à forte résonnance marketing, mais dont l'équilibre financier reste particulièrement précaire, en regard des très nombreuses variables imposées par les lois du marché, notamment la concurrence, ou la pression sur le prix, imposée par les voyageurs.

 

A contrario, des marchés de niche, bénéficiant d'un volume plus faible et d'une aura moins glamour en terme de communication générique sont très souvent (et involontairement) ignorés, alors que tant les aéroports que des compagnies aériennes spécifiques pourraient y trouver leur compte, servant ainsi une clientèle certes restreinte mais à forte valeur ajoutée, s'évitant également des investissements massifs en terme de communication.

 

Réseau estival type - Sans engagement et sujet à modification